Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 12:40

Chiyo-ni

Chiyo Fakumasuya appelée CHIYO-NI
(1703 à maltto - 1775) 
Au parfum des fleurs
je ne montre que mon dos
changement de robe
           Chiyo-Ni
Ce petit poème extrêmement bref vise à dire l’évanescence des choses par sa capacité à concentrer le réel, il nous donne autant à voir qu’à ressentir.
Cette forme d’écriture est avant tout une suggestion d’images d’une brièveté saisissante.
“Le haïku s’articule souvent entre deux expressions dont les effets très divers (contraste, paradoxe, redite…) se renforcent mutuellement à l’instar d’une photo bien composée qui fige et conserve la trace d’un mouvement avec plus ou moins de flou, de profondeur, de luminosité.”(Francis Tugayé – Ploc n°8 octobre 2009)


Il met en évidence la fugacité du moment, il nous laisse face à nous même, il est d’un détachement total.

Dans le haïku il n’y a pas d’état d’âme, seulement l’humilité dans la perception, l’apparente insignifiance des choses, les trois fois rien de la vie, l’impression instantanée (je le compare souvent à un instantané en photo).

Le Haïku est le résultat d’une prise de conscience profondément ressentie à un instant T.

Cette expression (et là je vais certainement faire hurler les puristes) « artistique » est ancrée, en ce qui me concerne dans le précaire et l’éphémère, ce qui n’en est pas moins un principe de changement et de diversité.

C’est une vision poétique du monde, de la fulgurance du quotidien, le Haïku à cette musicalité que je retrouve lorsque j’écoute Debussy.

Ce dernier avait fait reproduire « La Grande Vague » d’Hokusaï en tête de la partition de son poème symphonique « La Mer ».

Voilà pourquoi pour moi il donne autant à voir qu’à entendre et ressentir.

L’écriture du Haïku nous amène également à la modestie, l’humilité, après tout ce ne sont que trois lignes (une seule en japonais).

Il faut écrire avec ce que l’on est, sa sensibilité, être en harmonie avec ce que l’on écrit, être authentique et suivre son instinct.

Je suis très attachée à l’art l’éphémère, on le pense, on le montre puis il disparaît, aucune trace sinon le souvenir ou l’impression que l’œuvre nous a laissée.

Il en est de même pour le Haïku si celui-ci vous a ému ou touché fait voir ou ressentir selon vos propres émotions pour moi et seulement pour moi c’est un haïku.

                                                                          Graziella Dupuy

Partager cet article

Repost 0
Published by grazielladupuy.over-blog.com - dans Haiku (articles)
commenter cet article

commentaires

Au gré d'un souffle-over-blog. 28/08/2010 15:40


Coralie Berhault J'adore ♥ - (commentaire publié sur Facebook concernant l'encre de Chiyo-ni) -G.D-


Au gré d'un souffle-over-blog.com 17/07/2010 14:28


Lise Robert bon matin Graziella

énormément de travail, je n'ai pas encore eu le temps de tout lire
mais ce que j'ai regardé est extraordinaire! j'aime!
Bravo à toi, l'artiste...
...
tu as toute mon admiration...

seras-tu à l'exposition en septembre?
je ne pourrai pas me rendre cette année....;-(
tu me feras parvenir des photos, svp....

je t'embrasse ma belle...xxx


Au gré d'un souffle-over-blog.com 17/07/2010 14:25


Hidenori Hiruta Bonjour vous, Graziella san! I am sorry that I cannot use French, but thank you very much for sharing poetry and photos with each other. Let's enjoy ourselves! Best regards,
Hidenori.


Bienvenue !

  • : Au gré d'un souffle
  • Au gré d'un souffle
  • : LA VOIE DE L'ENCRE PAR LE PINCEAU ET L'ECRITURE
  • Contact

Profil

  • Au gré d'un souffle
  • ECRITURE
Haiku
Haibun 
Poésie
prose
PEINTURE
Encre
Aquarelle
Acrylique
  • ECRITURE Haiku Haibun Poésie prose PEINTURE Encre Aquarelle Acrylique

Recherche