Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 15:44

 

 

Première partie

 

Né au Japon, le haïku est la forme poétique la plus courte et la plus concentrée au monde.

5,7 et 5 syllabes une seule ligne en japonais (17 mores), suffisent à dire la diversité des sensations éprouvées face à la réalité.

 

A l’origine, au XVIIème siècle, le tanka intègre un hokku (5-7-5 mores qui évoquent une saison) et un distique (7-7 mores qui donnent à percevoir un sentiment particulier).

 

Dès le XVIIème siècle, sous l’influence de

Matsuso BASHÔ MUNEFUSA (1644-1694) et de son école, des règles de construction tirées du hokku furent maintenues.

·        La rythmique 5-7-5

·        Le kigo (mot ou expression de saison)

·        Le kireji (phonème de césure) qui n’a pas en soi de sens précis et introduit une pause offerte au lecteur (en Occident la pause est souvent traduite par un tiret long).

 

Bashô

 

Au XVIIIème siècle, le haïkaï-renga perdait de sa popularité et les haïjins se consacraient à l'écriture du Hokku.

 

Yosa Busson (1644-1694), peintre et poète, met en évidence dans ses écrits son talent de peintre et réussi à évoquer des images précises et pleines de lumière. Les haïkus de Busson sont différents de ceux de BashÔ, ses expressions sont raffinées et font ressentir l'intemporel en se basant sur l'ordinaire.  Les Hokkus de Busson sont descriptifs mais dans l'idéalisation, il a voulu décrire les choses et non la chose elle même, dans ses hokkus Busson exploite la richesse des mots, ses écrits ont eu une grande influence sur le haïku moderne.

 

Yosa Busson est l'inventeur du Haïga (peinture accompagnée d'un haïku).

 

Buson

 

Issa Kobayashi (1763-1828) rompt avec la forme de classisisme du XVIIIème siècle de Busson, renouvelant le genre, plus tourné vers un type de romantisme en insufflant dans ses écrits, l’autoportrait, le sentiment personnel et l’autobiographie.

Selon Shiki, Issa se distingue des autres haïjins par le côté comique de ses haïkus en introduisant la comédie de situation, la satire et la compassion.

 

Le hokku, présenté de manière autonome, donnera naissance au haikaï.

 

Issa (d'après Muramatsu Shunpo)

Shiki Masoaka (1867-1902), après avoir découvert la philosophie occidentale, est convaincu que les descriptions brèves des choses et des faits sont efficaces et bien plus parlantes, il insiste sur l’importance du « shasei » soit l’objectivité du croquis ou la description d’après nature.

Shiki rompt avec la forme de romantisme du XIXème siècle.

L’innovation et le style de Shiki a eu un grand retentissement dans tous le japon ce qui à permis à de nombreux haïjins de retrouver l’engouement pour cette forme d’écriture.

Il fonda le journal « Hototogisu », (qui est un synonyme de son psudonyme).

Le terme de haïku (contraction de haikaï et de hokku) est seulement adopté au XIXème siècle et attribué au poète SHIKI MASAOKA qui fut un des grands rénovateurs de la poésie japonaise.

Il modernisa et rebaptisa les formes traditionnelles de « waka » en  tanka  et de « hokku » en haïku.

De nos jours le haïgaï-renga est connu sous le nom de « renku » mais peu de haijins s’intéressent à cette forme poétique.

 

Shiki (d'après photo)

Shiki (signifiant petit coucou) est considéré comme l’un des quatre maîtres classiques du haïku japonais avec BashÔ, Busson et Issa.

 

(toutes les encres sont des reproductions d'après photos ou autres documents)

 

 Graziella Dupuy

18 octobre 2010

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans Haiku (articles)
commenter cet article

commentaires

Francis Tugayé 01/11/2010 14:01


Bel essai ce parcours au travers des ères du pays du Soleil Levant et de ses écoles successives – un condensé de l'histoire du haïku pas évident à atteindre.


Au gré d'un souffle-over-blog. 24/10/2010 19:13


Merci de ton passage régulier, cela m'aide à continuer - G.D


Gisèle 19/10/2010 18:19


Quel travail ! Graziella chapeau !

Belle haidjin
se penche sur l'histoire
chante le vent.


Au gré d'un souffle-over-blog. 19/10/2010 09:32


Martine Morillon-Carreau, Francis Tugayé et Martine Gonfalone aiment ça, via Facebook


Bienvenue !

  • : Au gré d'un souffle
  • Au gré d'un souffle
  • : LA VOIE DE L'ENCRE PAR LE PINCEAU ET L'ECRITURE
  • Contact

Profil

  • Au gré d'un souffle
  • ECRITURE
Haiku
Haibun 
Poésie
prose
PEINTURE
Encre
Aquarelle
Acrylique
  • ECRITURE Haiku Haibun Poésie prose PEINTURE Encre Aquarelle Acrylique

Recherche