Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 10:34

paysae_modifie-1.jpg

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans AQUARELLES
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 10:29

poisson-.jpg

 

 

poisson2-.jpg

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans ENCRE
commenter cet article
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 12:25

PARTITION CHAT modifié-2

 

La Katzensymphonie (1868), partition de Moritz von Schwind, ce dernier utilise de petits chats espiècles à la place des notes...

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans MUSIQUE
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 12:23

cascade1 modifié-1

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans ENCRE
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 09:18

l'ombre de son coeur modifié-1

 

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans Haïga
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 08:55

la lune etheree modifié-2

 

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans Haïga
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 11:11

 

Entre ciel et terre

tranquility of the mountain

teintée de silences

 

Tranquility of mountain

 

Between heaven and earth

tranquility of the mountain

tinged with silences

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans Haïsha
commenter cet article
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 12:38

 photo expo lise modifié-1     Lise Robert                      Patrick Fetu 

Saint-Denis-sur-Richelieu              Taverny

              Québec                           France    

 

Quatre yeux – Quatre mains 

 

~ Mont-Saint-Hilaire ~

Vernissage Samedi 8 octobre 2011

14h – 16h

 Micheline Beaudry

animera un atelier de haïkus

 ~ Paris ~  

                            

   

 


Vernissage Samedi 8 octobre 2011

16h -19h

Daniel Py

animera un kukaï

 


 

Lise § Pat, deux photographes – haïkistes, quatre yeux – quatre mains, une même passion.

 

Un projet naît de cette passion : réaliser de part et d’autre de l’Atlantique une exposition simultanée de nos haïshas (photos-haïkus).

 

Grâce à la coopération du Presse Café de Mont-Saint-Hilaire, nous exposerons dans les établissements de : 

 

~ Mont-Saint-Hilaire : 365, boulevard Laurier Québec ~

du 3 au 28 octobre 2011

 

~ Paris : 12-14 rue Thomas Mann 75013 France ~

du 1er au 31 octobre 2011

 

Pour cette première expérience nous avons convenu que les photos seraient de Lise et les haïkus de Patrick.

 

Nous vous souhaitons une agréable promenade pleine d’émotions au milieu de nos haïshas.

 

                                                                     Lise § Pat

 

 

Haïsha + De leurs flancs modifié-1

 

 

liserobert02@videotron.ca                                                                           haikudepat@gmail.com

 


 

 

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans EVENEMENTS
commenter cet article
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 13:43

Dubuffet2

 

 

Jean Philippe Arthur Dubuffet

(le Havre 1901-Paris 1985)

 

 

 

"Je suis un peintre du dimanche pour qui tous les jours sont des dimanches" — Jean Dubuffet (1960) —

 

 

En 1918 Jean Dubuffet vient à Paris, avec son ami Georges Limbour, où il suit des cours à l’Académie Julien pendant six mois. Il quittera cette Académie et travaillera pendant six ans à son art en indépendant.

Il se lie d’amitié avec un groupe d’artistes de Montmartre, rencontrera Raoul Duffy, André Masson, Juans Gris, se liera d’amitié avec Fernand Leger.

 

En 1924, Dubuffet doute de son art, cesse de peindre et s’embarque pour l’Amérique du Sud où il effectuera différents métiers.

 

Jean Dubuffet est le fils d’un négociant en vin, à partir de 1925 il s’occupera de l’entreprise familiale pendant huit ans.

 

En 1933, Jean Dubuffet explore à nouveau la peinture, ce n’est qu’à partir de 1942 qu’il va se consacrer totalement à son activité picturale.

 

En 1945, il parle pour la première fois « d’Art Brut », concept étoffé par la spontanéité des graffitis réalisés par les malades mentaux, les prisonniers ou par les dessins d’enfants. Fasciné par cette production picturale libérée des codes de l’académisme et des avant-gardes que lui-même rejette, Dubuffet développera un art se réclamant d’un art primitif, populaire et enfantin.

Il rencontre son galeriste new-yorkais Pierre Matisse.

 

En 1947, Michel Tapié devient son marchand et une première exposition d'Art Brut est organisée, sous l’appellation « Foyer de l’art brut ».

 

En 1960 dans son atelier à Saint Paul de Vence, Dubuffet travaille à des assemblages de terres, graviers, ailes de papillons, c’est un véritable langage au qu’invente Jean Dubuffet, des Texturologies de « champs de poussière, goudronnages ruinés, tapis de pierres » sans oublier « les petits jardins nacrés » composés d’ailes de papillons. Ce travail qui va éveiller chez lui un intérêt nouveau pour la gravure.

 

Jean Dubuffet

 

TEXTUROLOGIE LIX (parchemin sur sol) 1958

huile sur toile 115x146 cm

 

 

Les sols nus ou mouillés de routes vont lui insuffler un nouvel intérêt pour l’eau qi’il reprendra dans les lithographies de la séries des « phénomènes ».

 

En 1962, Dubuffet aménage une maison et un atelier auTouquet et commence son cycle le plus célèbre, qu’il développera durant douze ans, "l'Hourloupe".

Le Museum of Art deNew York lui consacre une grande rétrospective.


En 1967, il cesse totalement de pratiquer la peinture et se consacre à des expériences en volumes.

Il fera une série de donation au MoMA de New York, à l’Art Institute de Chicago...


En 1971, Dubuffet crée une fondation à Périgny-sur-Yerres. IL signe un accord de donation avec la ville de Lausanne, qui recevra 4 000 œuvres en échange Jean Dubuffet se verra offrir un lieu d’exposition.


En 1973, une rétrospective lui est consacrée au Guggenheim de New york.


En 1974, Dubuffet met un terme à « l’Hourloupe » et reprend le dessin et la peinture.

La fondation Dubuffet est reconnue établissement d’utilité publique. Dubuffet lui lègue ses archives et un échantillon important de sa production.


En 1984, la série des « Mires » est présentée au pavillon français de la Biennale de Venise.


Le 12 mai 1985 Jean Dubuffet meurt à Paris. Une rétrospective est organisée à la fondation Maegt. La série des « Non-Lieux » est présentée au centre Georges Pompidou.


« L’art ne vient pas coucher dans les lits qu’on a faits pour lui ; il se sauve aussitôt qu’on prononce son nom : ce qu’il aime c’est l’incognito. Ses meilleurs moments sont quand il oublie comment il s’appelle.  » — Jean Dubuffet (1960) —

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans ARTS
commenter cet article
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 11:12

Rideau de pluie modifié-1

Haïku - J-P

Les rideaux de pluie

dissimulent la montagne

ma fenêtre close

 

Traduction Origa Kankodori Press


The sheets of rain
hide the mountain
my window closed

 

Merci Origa pour la traduction

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans CALLIGRAPHIE
commenter cet article

Bienvenue !

  • : Au gré d'un souffle
  • Au gré d'un souffle
  • : LA VOIE DE L'ENCRE PAR LE PINCEAU ET L'ECRITURE
  • Contact

Profil

  • Au gré d'un souffle
  • ECRITURE
Haiku
Haibun 
Poésie
prose
PEINTURE
Encre
Aquarelle
Acrylique
  • ECRITURE Haiku Haibun Poésie prose PEINTURE Encre Aquarelle Acrylique

Recherche