Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 11:50

le-peintre-americain-cy-twombly-a-paris-le-23-mars-2010Edwin Parker (Cy Trombly), 25/04/1928 à Lexington en Virginie - 5 juillet 2011 à Rome.

 

Cy pour Cyrius, comme son père, joeur de base-ball, surnomé Cy en hommage au célèbre “Pitcher” Cy YOUNG -

 

 

“ C'est une chose enfantine que de peindre. Je veux dire avec la main. Je commence par utiliser une brosse, mais très vite, je ne peux pas continuer parce que l'idée se fige, c'est trop long. Je suis obligé de revenir en arrière, et ce faisant, je perds l'idée en cours. Alors, j'utilise ma main ou ces bâtons de peinture qui se révèlent formidable à l'usage. C'est instinctif, dans un certain genre de peinture... pas du tout comme si vous étiez en train de peindre un objet ou des choses précises. C'est plutôt comme de traverser le système nerveux. C'est comme un système nerveux. Ce n'est pas décrit, c'est en train de se dérouler. Le sentiment vient en même temps que l'oeuvre. Je pars d'un sentiment, de quelque chose de doux, de rêveur, de dur, d'aride, quelque chose de solitaire, quelque chose qui se termine, quelque chose qui commence. J'en fais l'expérience, et j'ai besoin d'être dans cette action de continuer, d'avancer. Je ne sais comment décrire cet état... Pollock quand vous le voyiez travailler, pour moi, c'est l'un des plus grands peintres américains, c'est très lyrique. Gorky, qui était très passionné et pouvait prendre un dessin et le copier exactement sur la peinture. Mirô aussi, pouvait traduire ses dessins en peintures. Il y a un certain maniérisme chez eux, que je n'ai pas. Je ne pense pas à la composition, ni à la couleur, je cherche juste à progresser. Cela ressemble plus à faire une expérience qu'à un tableau.” Cy Twombly

 

 

Cy Twombly était l'un des derniers géants de l'art “Post war” Américain.
 
Cy Twombly s'intéresse à la peinture dès son plus jeune âge, il suit les cours du peintre Pierre Daura, ancien élève de Picasso.
Il intègre la Darlington School de Rome en Géorgie en 1946, de 1947 à 1949 les cours du Musée des Beaux Arts de Boston.
 
Entre 1950 et 1951 il va s'inscrire à l'Art Students League of New-York où il rencontrera Knox Martin et Robert Rauschenberg.
 
 
En 1951, Cy twombly séjourne au Black Mountain College, lieu propice aux rencontres et aux échanges intellectuelles avec l'avant -garde neworkaise.
Il rencontrera Kline, Motherwell, Shahan, le musicien J. Cage, le Poète Oslon, le Chorégraphe M.Cunningham.
 
Il exposera pour la première fois en 1951 à la galerie Kootz à New-York.
 
Après son service militaire, il travaillera à N.Y et il se liera d'amitié avec Jasper Johns.
 
En 1958, il présentera sa première exposition Romaine à la Galerie Tartaruga.
 
 
En 1959, il s'installe à Rome.
En 1964, il participe à la Biennale de Venise.
En 1968, première rétrospective au Centre d'art du Milwaukee lui est consacrée dans une section imaginée pour lui dans le bâtiment Renzo Piano.
 

En 1979, sa première exposition de sculptures, réunissant onze oeuvres des années précédentes sont présentées à Naples chez Lucio Amélio.
Cy twombly expose dans les lieux les plus prestigieux du monde entier, consacrés à l'Art Contemporain (Pinacothèque de Mucick, au Musée d'Art Moderne de Paris en 1988,  au MoMa de New York en 1964...) ainsi que dans de nombreuses Galeries toutes aussi prestigieuses .
 
En 1980, Invité à la Biennale de Venise, il expose la suite de dessins "5 Days wait at Jiayuguan".
Il est récompensé par le Lion d'Or de la Biennale de Venise en 2001.
 
Le Centre Georges Pompisou présentera ses dessins et oeuvres sur papier en 2004.
 
Le Louvre lui passe une commande pérenne pour orner un plafond de la salle des bronzes grecs que l'on peut admirer depuis avril 2010.
 
 
expo trombly-le-temps-retrouvé1-
 
L'exposition "Le temps retrouvé"
du 12 juin au 2 octobre 2011
en Avignon et à la Chapelle du Méjan en Arles
 
 
Plus connu pour son oeuvre picturale et ses sculptures, Cy Twombly l'est moins comme photographe. Il pratique cette discipline depuis près de soixante ans. C'est la première fois que cette partie de sa création est donnée à voir dans un musée français.
 
Cette exposition est un dialogue entre l'oeuvre photographique de Cy Twombly et les oeuvres de Diane Arbus, Ed Rusha, Sally Manbn, Sol LeWitt...
 
En Arles, Cy Twombly est également commissaire d'exposition, au moment des rencontres d'Arles, à la Chapelle du Méjan où deux grands artistes sont invités, Miguel Barcelo et Douglas Gordon.
 
L'immence richesse de twombly réside dans un langage métaphorique avec des symboles s'inspirant des thèmes mythologiques, de l'écoulement du temps ainsi que de lieux chargés de sens pour cet artiste.
 
La poésie, l'histoire, la mythologie classique ect... l'accompagne dans son inspiration lors de ses créations.
 
L'oeuvre de Twombly est d'une grande richesse tant sur le plan graphique qui lui est particulier, que par sa spontanéité dans la création, par la couleur qui qui danse à la limite du primitif.
 
C'est ce que nous donne à voir et  à ressentir l'oeuvre de Cy Twombly.
 
                                                                                  Graziella Dupuy
                                                                                  06 juillet 2011

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans ARTS
commenter cet article

commentaires

Bienvenue !

  • : Au gré d'un souffle
  • Au gré d'un souffle
  • : LA VOIE DE L'ENCRE PAR LE PINCEAU ET L'ECRITURE
  • Contact

Profil

  • Au gré d'un souffle
  • ECRITURE
Haiku
Haibun 
Poésie
prose
PEINTURE
Encre
Aquarelle
Acrylique
  • ECRITURE Haiku Haibun Poésie prose PEINTURE Encre Aquarelle Acrylique

Recherche