Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 14:04

   PHOTO ARTICLEAntoni Tàpies i Puig

(12/12/1923-06/02/2012)

à Barcelone – Espagne

 

Considéré comme le père de la “Peinture d’action”, Antoni Tàpies est l’un des plus important représentant de l’avant-garde Espagnol de l’après guerre.

 

 

 

Ses œuvres son principalement à thématique sociale, elles abordent l’oppression, l’affliction et le formalisme de l’époque.

 

 

Peintre, sculpteur, théoricien de l’art espagnol, Antoni Tàpies issu d’une famille d’intellectuel, se consacre dans un premier temps à des études de droit sans abandonner la peinture.

Au début des années 40, Tàpies contacte une grave infection pulmonaire, contraint à deux année de convalescence, il va s’intéresser à la musique romantique, à l’histoire de la philosophie tout en continuant à peindre et à dessiner.  Au terme de cette période, profondément marqué par la guerre civile espagnole, Tàpies se tourne définitivement vers l’art.

 

En 1943 Tapiès va suivre des cours de dessin à l’Académie Valles.

A partir de 1946, il se consacre à la peinture et approfondira ses connaissances dans différents domaines tels que la littérature, la musique, la peinture, la philosophie, il explorera également l’art oriental et la calligraphie.

 

En 1948, cofondateur du mouvement “Dau al Set”, ainsi que de la revue éponyme, il va se rapprocher des mouvements surréaliste et dadaïste. Sa rencontre avec Joan Mirò en 1949 aura une grande influence.

 

TAPIES

 

Relief noir pour la Documenta
Technique mixte sur toile, 275 x 230 cm
Photo: Robert Bayer, Basel

 

 

Le tableau gris-noir réalisé sous la sinistre dictature de Franco ressemble à un mur sombre et brûlé (Tàpies parle de « Relief »), tout entier fait de couleur, de sable, de cendre et de silence. Il ne s’agit plus ici d’une couche de fond sur laquelle un peintre expérimenté a déposé ses traces colorées — au pinceau ou à la manière des drippings de Pollock. Tàpies a en effet choisi de gratter des traces dans la masse même du fond coloré. Dans leur simplicité archaïque, ces traces peuvent se lire comme des propositions purement abstraites. Mais on peut aussi y voir les lignes séparant un sol de deux murs et d’un plafond. Nous nous trouvons alors en présence d’un angle, dont la noirceur ne ménage aucune issue.

 


Les formes rectangulaires s’apparentent à des espaces fermés, des volets clos, des murs. Le travail de Tàpies est avant tout un ensemble de valeur qui s’assemble ; Il utilise essentiellement la gamme des bistres, le noir et le blanc et ponctuellement des touches de couleurs vives qui donnent une dynamique forte à ses compositions.

 

 

 

En parlant de ses toiles Tàpies précise :"Je voulais que le tableau soit comme un talisman, qu’en le touchant, vous sentiez des énergies qui vous guérissent, par exemple. L’idéal, c’est de prendre un petit tableau quand vous avez mal au crâne et, en le touchant avec la tête, cela vous donne des énergies pour vous guérir. Chaque matériau s’exprime à sa façon, il faut les laisser parler, ils ont une charge expressive." Il qualifiait ses œuvres de "champs de batailles où les blessures se multiplient à l’infini."

Partager cet article

Repost 0
Published by Au gré d'un souffle - dans ARTS
commenter cet article

commentaires

Francis Tugayé 09/02/2012 15:59


Graziella, merci beaucoup de transmettre ta passion des artistes
Je ne connaissais Antoni Tàpies qu'à la marge – je vais explorer son parcours.


Bisous
Francis = ̄ェ ̄=

Bienvenue !

  • : Au gré d'un souffle
  • Au gré d'un souffle
  • : LA VOIE DE L'ENCRE PAR LE PINCEAU ET L'ECRITURE
  • Contact

Profil

  • Au gré d'un souffle
  • ECRITURE
Haiku
Haibun 
Poésie
prose
PEINTURE
Encre
Aquarelle
Acrylique
  • ECRITURE Haiku Haibun Poésie prose PEINTURE Encre Aquarelle Acrylique

Recherche